Et après le lycée ?

13»

Réponses

  • zoczoc Membre

    En ce qui me concerne (c'était il y a 20 ans  B) ), Après un Bac E (Maths + Technique) obtenu au Lycée René Perrin d'Ugine (pour rester dans les savoies  ), j'avais (au grand dam de mes profs de Math & de Physique qui pensaient que je devais faire une prépa) finalement intégré l'IUT 2 de Grenoble (Informatique), ce qui m'avait ouvert les portes de l'ENSIMAG (retenu sur dossier).


     


    Je n'ai pas donné suite car j'avais peur de ne pas suivre au niveau maths vis à  vis de ceux qui sortaient de prépa (et surtout ma prof de maths de première avait réussi à  me dégouter des maths). J'ai choisi finalement Polytech'Sophia (plus exactement l'ESSI, la filière informatique, avant son regroupement avec d'autres écoles d'ingé pour former Polytech).


     


    Polytech'Sophia à  l'avantage de se trouver au coeur de la "silicon valley" française, et beaucoup de sociétés (Amadeus, General Electrics, etc...) puisent dans les diplomés sortant de l'école (même si maintenant il faut comme partout généralement passer par une SSII, ce qui n'existait quasiment pas en 1997). Du coup j'ai trouvé du travail sur Sophia et ma Savoie natale me manque mais bon... J'y retournerai sans doute tôt ou tard.

  • BenjoBenjo Membre

    Bonjour

    Ça fait maintenant 3 ans que j’ai publié ce post. J’avais 18 ans. J’en ai 21 aujourd’hui. En 3 ans il s’est passé beaucoup de choses. Et je me suis dit que j’allais raconter mon expérience à tous ceux qui avaient pris le temps de me répondre 3 ans plus tôt et à ceux qui lirons ça peut-être aussi a la recherche de leur voie.

    Avant de commencer, j’aimerai bien préciser que c’est mon expérience. Chacun a des points de vue et des vécus différents. Je vous raconte mon point de vue, mon vécu et mes expériences. Elles sont purement personnelles.

    En terminale, j’ai décidé de m’orienter en classe préparatoires maths sup. J’ai fait le choix le plus raisonnable pour moi, pour mes parents et pour tout le monde. Je n’étais pas particulièrement motivé pour cette voie. Mais je n’étais pas mauvais en sciences, j’aimais ça et j’espérais trouver ma voie la dedans pour devenir directeur de projets en informatique. J’ai donc commencé mon année de prépa plutôt content. J’avais des projets informatique à coté. J’essayais de gérer les deux. Mais je n’y arrivais pas tant la masse de travail était importante. Je ne faisais pas partie des meilleurs de ma classe. Mais je n’étais pas trop mauvais non plus. Je fournissais le travail à fournir.
    Il se trouve que j’ai commencé a décrocher en hiver. Je ne supportais plus le rythme, le rabaissement permanent, les règles et j’avais de la créativité en moi qui bouillonnait et que je n’arrivais pas à exprimer ailleurs que dans les 2 heures d’informatique que nous avions chaque semaine. J’ai décroché.
    Fin juin, j’ai appris que je n’étais pas pris en maths spé. Il fallait que je me réoriente. C’était un échec. Mais il n’avait pas le même gout amer pour moi que pour mes parents. Je pensais pouvoir repartir sur de bonnes bases. Je me suis donc réinscrit sur APB (Admissions Post Bac le logiciel de l’éducation nationale pour l’orientation). Je voulais absolument rester sur mon projet de directeur de projets informatiques. Je me suis donc tourné vers une prépa intégrée qui avait plutôt une bonne renommée : L’Ecole Nationale d’Ingénieur de Saint-Étienne (ENISE)

    J’ai passé un entretient pour l’Enise en été où j’ai été pris. Ils étaient fervents d’élèves venant d’écoles préparatoires.
    J’ai débuté l’année avec une période d’intégration qui a duré un mois que j’ai plutôt apprécié. Je me suis fait des potes rapidement. Je repartais sur de bonnes bases.
    Puis sont arrivés les cours. Mes premières notes étaient top. Je n’avais pas vraiment besoin de travailler pour avoir de bonnes notes. Car je venais d’une école prépa. J’ai continué. Puis est arrivé l’hiver. Une nouvelle fois. Il y a eu quelque problèmes familiaux importants. Je me sentais plus mal que jamais. J’étais en appartement, seul. J’ai commencé à décroché petit a petit. Je n’allais plus en cours. J’ai vu l’infirmière qui m’a été d’une grande aide.
    Comme je n’allais plus en cours, je continuais des projets informatique que j’avais. Clip. Puis Parse a fermé. Clip ne pouvait plus fonctionner. Je n’avais plus de projets. Je suis resté plusieurs jours dans mon lit a réfléchir. Puis j’ai démarré un autre projet.
    D’autres évènements familiaux sont arrivés. Je continuais mon nouveau projet. Et je me rendais compte peu a peu, que j’adorais les maths, la science, la physique, mais pas a pratiquer toute ma vie. Ce que j’aimais vraiment, c’était l’informatique, la possibilité de créer. Je devais annoncer a ma mère que j’allais arrêter l’Enise. Ça a été l’angoisse totale. Savoir comment elle allait réagir après tout ce qu’il se passait. Ce n’était vraiment pas une décision facile à prendre.
    J’ai néanmoins fini par lui dire. Elle s’inquiétait elle ne savait plus quoi faire. Je lui ai dit que je voulais faire de l’informatique. Absolument.

    J’ai fait mes recherches. Je ne savais plus trop où j’en étais avec moi même. J’avais l’impression de rater ma vie. Que je n’accéderai pas au monde du travail. Ça a été très difficile a supporter. Je m’y suis mis. Je me suis tourné vers Epytech en premier. Mais les prix étaient exorbitants. Je ne voulais pas allé en IUT. Mais je m’y étais inscrit en « roue de secours ».
    Après quelques temps de recherche, j’ai trouvé le 101. L’école 42 qui allait ouvrir à Lyon la première fois cette année. Je m’y suis inscrit. Mais il y avait un dilemme. L’inscription à l’IUT coutait 400€. Pour entrer au 101, il fallait passer par une période de sélection (la piscine) qui débutait en octobre, jour de rentrée de l’IUT. Il fallait choisir l’un ou l’autre, mais le retour en IUT n’étais pas possible si je faisais la piscine et que je n’étais pas pris. Ma mère étais très angoissée. Mais j’ai choisis le 101. Je prenais un risque de ne rien faire a nouveau cette année.
    J’ai démarré la piscine le 2 octobre. C’était très intense. Mais l’expérience était ouf. Je ne me suis jamais autant éclaté de toute ma vie. J’étais dans mon domaine.
    A la fin du mois, les résultats ont étés annoncés. J’ai reçu un mail me disant que j’avais été pris. J’ai fini 15ème sur les 2 000 prétendants a cette piscine.
    Aujourd’hui je suis officiellement à l’école Le 101 a Lyon depuis le 6 Novembre. Je créer, je code, je réfléchis à des problèmes. je participe a des cocoaheads. Je peux avancer mon projet perso, Loon que j’ai commencé a Saint-Étienne et que je vais sortir ce mois ci. Je m’éclate.

    Si je peux donner un conseil à ceux qui liront ça pour s’aider à s’orienter ou autres, j’en ai qu’un seul. Peu importe si vous êtes payés 500 balles de moins que votre pote qui fera une école de commerce. Faites un truc qui vous plais, qui vous passionne, Au 101 on a pas d’emploi du temps ni de profs. Et pourtant je passe 11h par jour là bas. car j’adore ça. Faites ce qui vous plais. Peu importe l’avis de vos parents ou des autres. L’important c’est de se lever chaque matin en étant sûr d’apporter quelque chose à soit même et aux autres. Vous échouerez plein de fois dans votre vie. Il faut pas en avoir peur. L'orientation c'est important.

    Je voulais aussi remercier ceux qui ont pris le soin de me répondre au début. Car ça m’a beaucoup aidé dans mes choix. Et l’avis des autres c’est important aussi :)

  • Toutes mes félicitations, tu as trouvé ta voie.

    L'éducation classique est beaucoup trop orientée vers la théorie. C'est très bien pour certaines personnes, et pas tip top pour d'autres (comme toi, et moi ..).

    Il se trouve que j’ai commencé a décrocher en hiver. Je ne supportais plus le rythme, le rabaissement permanent, les règles et j’avais de la créativité en moi qui bouillonnait et que je n’arrivais pas à exprimer ailleurs que dans les 2 heures d’informatique que nous avions chaque semaine. J’ai décroché.

    Comme moi, il y a bien longtemps ..

    J’ai démarré la piscine le 2 octobre. C’était très intense. Mais l’expérience était ouf. Je ne me suis jamais autant éclaté de toute ma vie. J’étais dans mon domaine.
    A la fin du mois, les résultats ont étés annoncés. J’ai reçu un mail me disant que j’avais été pris. J’ai fini 15ème sur les 2 000 prétendants a cette piscine.

    Classe ! 👍

    C'est le début d'une longue aventure. Bonne chasse ..

    Je créer, je code, je réfléchis à des problèmes. je participe a des cocoaheads. Je peux avancer mon projet perso, Loon que j’ai commencé a Saint-Étienne et que je vais sortir ce mois ci. Je m’éclate.

    J'ai vu que les cocoaheads viennent juste de repartir à Lyon. Ton oeuvre ou une coïncidence ?

  • LarmeLarme Membre

    J'ai un petit avis négatif sur le "Au 101 on a pas d’emploi du temps ni de profs.", mais si tu as enfin trouvé ta voie, c'est l'essentiel, et vu que tu sembles passionné, c'est encore mieux.
    Dommage que ton expérience au sein de l'ENISE que je ne connais pas, ne se soit pas conclut pas un succès (dû à des facteurs externes) alors que tu semblais déjà bien lancé dans la découverte de ta voie ce qui a fait que tu as dû retarder ta formation.

  • Avoir un bon diplôme c'est juste un début qui permet souvent d'éviter quelques années de galère et qui n'empêche pas de prendre de l'expérience par la suite. Opposer le diplôme à l'expérience est une connerie majuscule. Ceci dit, quelque soit la voie choisie, il faut toujours être curieux et aller voir à coté ce qu'il y a à apprendre.
    Pour prépa, ceux sont deux ans ou l'on apprend surtout le travail intensif !

  • tabliertablier Membre
    17 avril modifié #67

    J'ai oublié de préciser et c'est mon expérience: dans la plus part des entreprises et dans l'administration l'avancement se fait non pas à la qualité et aux connaissances techniques, mais à l'importance de l'équipe gérée. En clair plus l'équipe que tu diriges est importante, plus tu es bien considéré et plus on te file de l'augmentation. ça tient à mon avis, à l'aspect "rond de cuir" de l'état Français.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.