L'informatique en français dans le texte

Cette discussion a été créée à partir de réponses séparées de : Inversion de bit.

Réponses

  • PyrohPyroh Membre

    J'en ai vue des francisation à la con : courriels, appliquette, butineur, etc... Mais petit et grand boutisme jamais !
    Merci de m'avoir bien fait rire –ça n'était pas le but, j'en conviens.

  • DrakenDraken Membre

    Appliquette ? Je ne connaissais pas.. C'est à mourir de rire, et pourtant si logique d'une certaine manière.

    C'est vrai que Céroce est parfois jusqu'au-boutiste sur certains sujets.

  • PyrohPyroh Membre

    Ah ouais ? C'est le français pour applet.

  • CéroceCéroce Membre, Modérateur

    @Pyroh a dit :
    J'en ai vue des francisation à la con : courriels, appliquette, butineur, etc... Mais petit et grand boutisme jamais !

    Ce n'est pas un mot fabriqué, mais une traduction très littérale de endianness.

  • PyrohPyroh Membre

    @Céroce a dit :

    @Pyroh a dit :
    J'en ai vue des francisation à la con : courriels, appliquette, butineur, etc... Mais petit et grand boutisme jamais !

    Ce n'est pas un mot fabriqué, mais une traduction très littérale de endianness.

    Tout comme butineur est la traduction littérale de browser mais ça ne change rien au problème.
    On est capable de dire qu'on part en week end à la Costa del Sol alors je pense qu'on peut envoyer des emails et faire attention à l'endianness quand on lit une valeur dans un fichier binaire.

    Cette francisation forcée me hérisse le poil et elle est principalement portée sur l'informatique.

  • klogklog Membre
    26 avril modifié #7

    @Pyroh a dit :
    Cette francisation forcée me hérisse le poil et elle est principalement portée sur l'informatique.

    Je comprends ce que tu veux dire, mais on ne peut quand même pas parlé de francisation forcée quand c'est de toute façon l'usage qui en déterminera la pérennité... Ordinateur, logiciel sont bien passés dans les mœurs et ça ne choque personne... Question d'habitude.

  • DrakenDraken Membre

    @klog a dit :
    Je comprends ce que tu veux dire, mais on ne peut quand même pas parlé de francisation forcée quand c'est de toute façon l'usage qui en déterminera la pérennité... Ordinateur, logiciel sont bien passés dans les mœurs et ça ne choque personne... Question d'habitude.

    C'est très différent. Ordinateur et logiciel sont des mots grands publics d'usage général. Pyroh (dont je partage l'avis) parle de termes techniques très spécifiques, utilisés exclusivement par des spécialistes, dans un cadre bien précis.

    Cela me fait penser aux efforts de l'éducation nationale, dans les années 80-90, pour promouvoir le LSE, un langage de programmation français, avec des mots clés bien de chez nous .. (une copie du basic Microsoft où AFFICHE remplace PRINT, la boucle REPETER-SUIVANT à la place de FOR-NEXT, etc ..). Un effort vain, personne n'utilisant ce truc, à l'extérieur des salles de classes. L'usage a tué le LSE et j'en suis fort content ..

  • klogklog Membre
    26 avril modifié #10

    @Draken a dit :
    C'est très différent. Ordinateur et logiciel sont des mots grands publics d'usage général. Pyroh (dont je partage l'avis) parle de termes techniques très spécifiques, utilisés exclusivement par des spécialistes, dans un cadre bien précis.

    Heuuu... Bein non : courriel et butineur ne sont pas des mots plus technique et d'usage spécialisé qu'ordinateur, souris ou logiciel ne l'étaient à leurs apparitions...

    Comprends-moi bien, je ne défend pas l'usage du Français... Je pense seulement que la sélection naturelle fait son boulot, et que seuls restent les mots que la plèbe a choisi. Et ça ne me gène pas qu'on laisse une chance à des termes français, même étranges... Quand tu regardes l'origine et l'étymologie d'ordinateur, c'est à mourir de rire... Pourtant le mot est passé... Et on ne se rend plus compte à quel point il est bizarre.

  • DrakenDraken Membre
    28 avril modifié #11

    @klog a dit :

    Heuuu... Bein non : courriel et butineur ne sont pas des mots plus technique et d'usage spécialisé qu'ordinateur, souris ou logiciel ne l'étaient à leurs apparitions...

    Oui, enfin il était question de l'alignement des octets poids fort/poids faible à l'origine .. Ce n'est pas franchement une problématique grand-public.

    Courriel et butineur sont des mots morts, enfin dans mon environnement grand-public en tout cas. Je n'ai JAMAIS entendu quelqu'un parler verbalement de butineur, et pourtant des gens normaux (non-geeks, ou moldus si tu préfères) discutant d'informatique j'en croise souvent (la vulgarisation technique est mon dada). On lit parfois ce terme dans des articles, mais c'est rare.

    Je n'ai entendu que trois personnes me parler de courriel, un fonctionnaire de l'administration publique, une fille de la MAAF à propos d'assurance maladie et un notaire. Pas énorme, et à chaque fois dans un contexte privilégiant les "mots officiels".

    La sélection naturelle est passé par là, malgré les consignes du journal officiel et de l'académie française.

    Quand tu regardes l'origine et l'étymologie d'ordinateur, c'est à mourir de rire... Pourtant le mot est passé... Et on ne se rend plus compte à quel point il est bizarre.

    Pourquoi mourir de rire ? Je ne me suis jamais posé de question sur l'origine du mot, mais j'ai toujours eu une vague idée du pourquoi du comment. J'ai vérifié après avoir lu ton post, et c'est exactement ce que je pensais. Un ordinateur est une machine à ordonner des processus. C'est parfaitement naturel pour moi. Mais il faut dire que je suis un électronicien de formation.

    J'en ai bavé pendant des années à concevoir/fabriquer de petits systèmes à partir de porte logique de base (NAND, XOR, et compagnie). Et même de .. relais ! Oui, on peut simuler des équations logiques avec de simples relais. Ça prend un volume fou, c'est ultra-lent et plutôt bruyant, mais ça marche !

    Quand tu travailles au niveau électronique, la synchronisation et l'ordonnancement des processus électroniques simulant des opérations mathématiques booléennes est fondamentale.

    EDIT : J'ajoute que le terme ordonnateur est empreint de pensée religieuse ("Dieu, le grand ordonnateur de toutes choses, blabla"). Changer quelques lettres pour créer un nouveau concept, est plutôt malin. Fondamentalement un ordinateur est le "dieu" d'un mini-univers numérique régit par des lois mathématiques, relevant de l'algèbre de Bool.

  • klogklog Membre
    28 avril modifié #12

    @Draken a dit :

    @klog a dit :

    Heuuu... Bein non : courriel et butineur ne sont pas des mots plus technique et d'usage spécialisé qu'ordinateur, souris ou logiciel ne l'étaient à leurs apparitions...

    Oui, enfin il était question de l'alignement des octets poids fort/poids faible à l'origine .. Ce n'est pas franchement une problématique grand-public.

    Dis donc, tu serais pas un peu de mauvaise foi là, hmmm ? ;)
    Je citais Pyroh, qui le post juste avant, parlait de courriel et de butineur...

    @Draken a dit :
    Pourquoi mourir de rire ? Je ne me suis jamais posé de question sur l'origine du mot

    C'est bien ça : quand tu ne te poses plus de question, tu l'utilises, point barre. À vous écouter, on dirait qu'il y a un complot, ourdis par l'académie française, et dont l'ultime dessein serait de nous imposer des traductions plus débiles les unes que les autres :). Qu'elle propose des traductions ! Elle est dans son rôle. L'usage dicte sa loi. Charge à nous de prendre ou de laisser.

    @Draken a dit :
    mais j'ai toujours eu une vague idée du pourquoi du comment. J'ai vérifié après avoir lu ton post, et c'est exactement ce que je pensais.

    Donc en gros, quand tu valides, le français ne pose plus de problèmes, en fait :D
    Bon sinon, moi ce qui me fait bien rire (et quelques étrangers avec qui j'en ai parlé, utilisateurs de "computer"), c'est :

    1) le mot commercialement façonné par IBM pour éviter de prendre les français à rebrousse-poil
    2) le sens religieux assumé (où comment avoir le melon devant une grosse calculatrice)

  • PyrohPyroh Membre

    Pour pondérer mon propos j'aimerai ajouter que je n'ai rien contre les mots français liés à l'informatique comme ordinateur, souris ou autres. Ils sont couramment usités et tombés dans le langage courant ce qui fait qu'ils sont compris par le plus grand nombre.

    Ce que je déplore par contre c'est cette course aux néologismes. Si on reprend le cas du butineur —un des plus stupides— il fait référence au browser anglais qui est lui-même une contraction de web-browser. Pour web-browser on a déjà un terme français qui est navigateur internet. Ce terme a lui aussi une forme contractée qui est navigateur. On peut s'arrêter là pas besoin d'inventer des mots et des termes à la con.

    Je n'y vois que du protectionnisme et je n'aime pas le protectionisme.

    Sinon @Draken pour entendre ce genre de mots quasi-quotidiennement il suffit d'écouter les station de Radio France comme, par exemple, France Inter. Courriel y est de rigueur et j'y ai déjà entendu butineur.

    Après c'est aussi un preuve que l'informatique rentre de plus en plus dans l'espace publique comme une matière quotidienne pratiquée par des néophytes. Il est dès lors logique que le jargon soit gommé petit à petit mais c'est au public de façonner les termes pas à l'Académie Française qui a toujours une solide vingtaine d'années de retard. Je rejoins en ça notre ami @klog.

    Mais on va jouer le jeu. Si on part du principe qu'un ensemble de bits est un multiplet alors disons qu'un bit est maintenant un uniplet et ce thread doit maintenant s'appeler Inversion d'uniplet.

  • @Pyroh a dit :
    Sinon @Draken pour entendre ce genre de mots quasi-quotidiennement il suffit d'écouter les station de Radio France comme, par exemple, France Inter. Courriel y est de rigueur et j'y ai déjà entendu butineur.

    Bah oui, c'est des médias institutionnels, suivant les recommandations normatives du journal officiel. Dépendant du financement public, ils suivent les règles du parler-correct-officiel. Ce "Soft Power" n'est manifestement guère efficace sur les auditeurs.

    T'as jamais eu à modifier un devis envoyé à une administration pour utilisation de mots technique n'appartenant pas à la nomenclature officielle ? Moi si, c'est plutôt agaçant, surtout à 11 heures du soir

  • CéroceCéroce Membre, Modérateur
    29 avril modifié #15

    Personne pour parler de l'aspect esthétique ?

    Computer passe bien en allemand, mais pas du tout en italien, qui aurait été mieux servi par un ordinator. En espagnol, on dit ordenador, qui vient évidemment du français.

    Le mot chat me hérisse le poil 🙀, et auquel je préfère grandement le terme québécois de clavardage.

    Je lis régulièrement des gens qui parlent d'un icon, alors qu'on disait déjà une une icône dans les années 80.

    Au final, comme le signale klog, c'est l'usage qui fait qu'un mot devient la norme dans une langue. Alors si à ma petite échelle, je peux l'influencer pour que cette langue soit belle, je le fais.

  • Perso, Férengis Anglais si c'est pour le biz sinon français :p

    A part pour quelques mots qui peuvent prêter à confusion comme hôte.
    En français l'hôte peut être l'hébergeur tout comme l'invité donc j'évite ce mot le plus souvent possible.
    Y'a 50% des gens qui vont t'affirmer que l'hôte est la personne qui reçoit et 50% qui vont affirmer que c'est celui qui est reçu et 0% à te sortir un dico pour te prouver leurs dires et s'apercevoir que c'est les 2 :D

  • klogklog Membre

    @Harlo a dit :
    En français l'hôte peut être l'hébergeur tout comme l'invité donc j'évite ce mot le plus souvent possible.

    Tiens c'est vrai ça...

  • tabliertablier Membre

    Et si, courriel, il y a des Mme Michu qui l'utilise toujours ! Butineur ça a peut prés disparu. Pour endianness et son contraire, on trouvait facilement "gros boutien" et "petit boutien" il n'y a pas si longtemps. Ce qui m'énerve le plus ce ne sont pas ces mots ! Ce sont tous les documents officiels, médicaux .... etc qui commence par Mr xxxxx.
    Mr est l'abréviation de Mister, pas de Monsieur !!!!! L'abréviation standard de Monsieur est M. et l'abréviation littéraire est M suivi d'un petit r en exposant (ce que je ne sais pas représenter correctement ici) !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.