Affinity Publisher

RocouRocou Membre

Hello,

J'imagine que vous avez vu que la suite Affinity se dote d'un nouveau logiciel: Affinity Publisher.
Comme son nom l'indique c'est un concurrent de Indesign.

Je tenais à en parler car il m'enthousiasme complètement!
Je ne publie rien et par conséquent, je n'en ai à priori pas l'utilité. Mais à moins de 45€ TTC, j'ai voulu tenter le coup, "pour voir".

Vous connaissez, bien entendu, Pages? Il est super simple d'utilisation et on peut rapidement faire de jolies choses avec.
Cependant il est parfois agaçant car on ne sait pas pourquoi cette saloperie de photo ne se met pas exactement où l'on veut, que le moindre changement bouleverse toute la pagination, que vous ne comprenez pas comment avoir accès à tel élément, etc.

Jetez Pages et adoptez Affinity Publisher :)
Tout ce qu'on faisait avec Pages, on le fait beaucoup plus vite et beaucoup plus facilement avec Affinity Publisher. Par ailleurs, on peut aller beaucoup plus loin également. Pages est tout de même assez limité.

Affinity Publisher n'est pas exempt de bugs, il plante au moins une fois par jour, le dictionnaire français ne s'active pas, la césure et la justification sont perfectibles, etc. Mais pour ma part, je l'ai adopté avec enthousiasme!

Réponses

  • muqaddarmuqaddar Administrateur

    Merci pour ce retour.

    Il y a quelques années (enfin, 18 ans !), je faisais du Xpress pour une boîte.
    Je me disais souvent que chaque personne qui souhaite faire des documents sympas se devrait d'utiliser un vrai logiciel de mise en page et pas ce put... de Word (Pages n'existait pas encore). Au moins comme tu dis, tu cales tes textes et photos comme tu veux où tu veux, et à chaque mini changement t'as pas toute la mise en page qui part en sucette. Xpress est inabordable pour le commun des mortels (ou Indesign). Donc ton argument est recevable. Pour ma part, je "haie" les traitements de texte.

  • tabliertablier Membre

    Ouais, intéressant ! Même si la publication n'est pas mon besoin.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.