L'application SAIP, big fail ?

DrakenDraken Membre
juillet 2016 modifié dans Actualités #1

SAIP est une application développée pour le gouvernement français, par la société Deveryware (parisienne comme son nom ne l'indique pas). Existante en version Android et iOS c'est un "Système d'alerte et d'information des populations" prévenant en temps réel les utilisateurs des dangers d'attentat, grâce à  la magie de la géolocalisation. 


 


Hier soir, Nice 22h30, promenade des anglais, un attentat au camion tue 84 personnes ..


 


22h30 .. SAIP : "Aucun incident en cours à  Nice"


23h30 .. SAIP : "Aucun incident en cours à  Nice" (le maire de nice venait de parler en direct à  la tv et à  la radio !)


01h30 .. SAIP : "Aucun incident en cours à  Nice"


01h34 .. SAIP : "ALERTE ALERTE NICE"


 


3 heures de retard, pour un système d'alerte en temps réel, pas brillant ..


 


D'après les médias, la responsabilité du retard semble provenir des développeurs, pour je ne-sais-quelle-raison technique. Ils sont convoqués cet après-midi à  15h par le ministère de l'intérieur pour s'expliquer. Y a-t-il un gars de Deveryware dans la salle pour nous donner plus d'infos ?


Réponses

  • CéroceCéroce Membre, Modérateur
    Que l'appli ait mis 3h à  réagir n'est pas le problème en soi. Si elle avait réagi dans un délai raisonnable " disons 30 mn " qu'est-ce que ça aurait bien pu changer ?

    La seule utilité de l'appli n'a jamais été que de faire de la com'. "Vous voyez, le gouvernement ne reste pas les bras croisés face au terrorisme."

    Encore de l'argent public gâché.
  • DrakenDraken Membre
    juillet 2016 modifié #3

    Evidement que cette application n'est que de la com. Comment pourrais en être-t-il autrement avec un lancement public juste 2 jours avant l'euro 2016 ? De toute manière le principe est ridicule en soi. D'autres pays européens utilisent un mécanisme bien plus efficace, consistant à  envoyer des SMS prioritaires à  tous les téléphones présents dans une zone géographique (grâce aux antennes relais des opérateurs). Comme ça tous le monde est prévenu, y compris les utilisateurs de vieux téléphones.


     


    Au contraire de toi, je pense que le retard est important. Non seulement le principe de l'application n'est pas approprié, mais en plus cela ne fonctionne pas ! C'est un double raté. Et oui, encore et encore de l'argent public jeté par la fenêtre.


     


    EDIT : A noter que les développeurs ont dus manquer de temps pour faire des tests. En effet, l'appel d'offre du gouvernement pour le développement du système SAIP, dont l'application n'est qu'un volet, date du premier semestre .. 2011 !

  • Le monde viens de publier un article expliquant le pourquoi du comment du retard :


     


    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/07/21/pourquoi-l-application-alerte-attentat-n-a-pas-fonctionne-le-soir-de-la-tuerie-de-nice_4972750_4408996.html


     


    Cela peut se résumer à  "c'est de la faute à  pas-de-bol."


     


    Moi je retiens surtout de ces explications c'est que l'application a :


     


    - été développé en urgence en seulement deux mois par 15 ingénieurs.


    - a couté la bagatelle de 400.000 €


    - que les développeurs ont pensés qu'un SEUL serveur suffisait, sans prévoir de redondance en cas d'incident. 


    - Les développeurs ont des outils de tests indiquant "YES WE CAN", même si le serveur est en rade.


    - qu'un simple reboot du serveur aurais "perturbé" le service internet, au point de le rendre inutilisable ..


     


     


    Lisez l'article, la chaine d'événements ayant amené l'incident est assez sidérante. On se croirais dans un mauvais roman, ou une série tv de TF1.

  • tabliertablier Membre
    juillet 2016 modifié #5

    C'est exactement comme les militaires qu'on paye pour faire prendre l'air à  leurs armes ! c'est de la com pour rassurer le bon peuple ! Ce n'est pas ça qui est efficace ! Mais voila, il faut montrer que l'on fait quelque chose pour être réélu !


    400 000 € ? une goute d'eau dans le déficit budgétaire ! ça ne fera reculer aucun politique !


  • C'est vrai qu'avec un salaire de 9.800 euros par mois, le coiffeur du président auras coûté à  la France 588.000 €. A comparer avec les 50 dollars par mois d'Obama. Comme le disais Hollande, il y a quelques mois, dans un discours "cela ne coûte rien, c'est l'état qui paye".

  • CéroceCéroce Membre, Modérateur

    Comme le disais Hollande, il y a quelques mois, dans un discours "cela ne coûte rien, c'est l'état qui paye".

    Ouais, enfin, il n'est pas assez bête pour dire ce genre de choses:
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/11/10/ca-ne-coute-rien-c-est-l-etat-qui-paye-histoire-d-une-phrase-que-hollande-n-a-jamais-prononcee_4521283_4355770.html

    Encore le syndrome politico-journalistique de la tempête dans un verre d'eau.
  • Et pourtant il est assez bête pour penser avoir une chance d'être réélu, alors qu'il est universellement détesté de l'extrême gauche à  l'extrême droite.


     


    (quoi qu'avec un duel lepen-hollande, je risque de voter pour lui..)

  • CéroceCéroce Membre, Modérateur
    juillet 2016 modifié #9
    Tu vois bien qu'il a une chance... ;-) Il a déjà  été élu une fois faute de meilleur candidat, qui te dit que ça ne peut pas arriver une seconde fois ?
  • Tu veux bien arrêter de me faire peur ?  >:(




  • Ouais, enfin, il n'est pas assez bête pour dire ce genre de choses:
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/11/10/ca-ne-coute-rien-c-est-l-etat-qui-paye-histoire-d-une-phrase-que-hollande-n-a-jamais-prononcee_4521283_4355770.html


    Encore le syndrome politico-journalistique de la tempête dans un verre d'eau.




     


    Loi de moi l'idée de vouloir lancer une bête polémique mais la défense du journal Le Monde est tirée par les cheveux. Quand on a vu et écouté l'interview, on constate que le Président s'aperçoit de la bêtise qu'il vient de dire et tente de la maquiller en poursuivant sa phrase en distinguant Etat et Collectivités territoriales.


    La transcription du journal, par ailleurs inexacte,  ne permet pas de constater le lapsus.


     


    Comme le monde ne donne pas de lien vers la video, la voici : https://www.youtube.com/watch?v=yvWz1Y8M3yE

  • Rebelotte !


    Cet après-midi il y a eu une alerte bidon à  Paris sur une histoire (fausse) de prise d'otage dans une église, du coté de Châtelet (1er arrondissement). La police est intervenue pour constater que ce n'était rien. Pendant ce temps, l'application envoyait une alerte ATTENTAT aux Parisiens ! Sympa pour les nerfs des gens du coin. 


  • DrakenDraken Membre
    février 2017 modifié #13

    Re re re rebelotte - attaque terroriste à  la machette ce matin, au Louvre. SAIP n'a pas réagit .. >:(


    Le gouvernement a utilisé Twitter pour prévenir les parisiens de l'événement.


     


    EDIT : il semble que le préfet a décidé de ne pas utiliser l'application, pour ne pas affoler la population, l'unique agresseur ayant été neutralisé lors de l'attaque.


     


    http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/agression-au-louvre-pourquoi-l-application-d-alerte-n-a-pas-ete-declenchee-saip-7787063329


     


    Cela me semble un argument douteux, il y aurait très bien pu y avoir plusieurs kamikazes opérant indépendamment. Peut-être avait-il peur que l'alerte n'arrive encore que 3 heures après les événements, comme à  Nice ?


  • Les systèmes d'alerte ne sont que ça: des systèmes d'alerte. Après, il faut agir et comme les actifs sont très rarement sur place, La cavalerie arrive (presque) toujours en retard !




  • Les systèmes d'alerte ne sont que ça: des systèmes d'alerte. Après, il faut agir et comme les actifs sont très rarement sur place, La cavalerie arrive (presque) toujours en retard !




    La cavalerie était déjà  sur place, vu que la cible était les militaires. Ce qui n'a pas vraiment porté chance au forcené, criblé de balles sans avoir pu faire de dégâts sérieux.

  • J'écrivais une observation dans le cas générale. Il y a des cas ou la cavalerie est déjà  présente, mais ça reste rare. Tiens à  la télévision une entreprise fait de la pub pour ses systèmes d'alerte. Mais qui seront les intervenants en cas de cambriolage et quels seront les délais d'intervention ? Mystère et boule de gomme ! Probablement que le commissariat le plus proche sera avisé, et après ?


  • .. et après le commissariat prévient la patrouille disponible la plus proche, avec un délai d'intervention variant de "c'est à  deux minutes. On fonce" à  "p. de cambrousse, on n'y sera pas avant 17 mn". Ou pire encore si toutes les unités de police sont déjà  engagés ailleurs.

  • Aujourd'hui, 14h52 .. (fausse) alerte nationale SAIP. Une alerte plutôt laconique ne comprenant que deux mots : "PARC EXPOSITION ".


     


    Il a fallu attendre 16h24 pour que le ministère de l'intérieur réagisse (sur twitter),  annonçant que c'était juste un exercice d'alerte local, qui pour des raisons inconnues (bug) a été envoyé sur le plan national.  Toutes mes félicitations au type qui a tapé le texte en oubliant les mots " Exercice fictif : PARC EXPOSITION. Ceci n'est pas une alerte, mais un test ".

  • DrakenDraken Membre
    décembre 2017 modifié #19

    Sale type !  >:(


     


    EDIT : Cette remarque étais pour un type qui avais posté une quinzaine de messages bidons avec des liens menant à  une multitude de sites douteux. La modération s'est occupé du fâcheux..

  • DrakenDraken Membre

    Bye bye SAIP. Le gouvernement vient de siffler l'arrêt de jeu ..

  • Eric P.Eric P. Membre

    Encore un exemple de bonne utilisation de nos impôts...

  • tabliertablier Membre

    La dernière que je connais est liée au passage au prélèvement à la source ! L'état accepte d'embaucher 2000 fonctionnaires de plus qui contrôleront les prélèvements. La demande initiale de renfort était de 10 000 fonctionnaires ! Alors ça ! on va être prélevés sérieusement à la source !!

  • DrakenDraken Membre

    Et paf .. l'application a quitté les Stores Apple et Android !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.