Application stopcovid

Salut à tous,
Comme vous avez pu peut-être le voir, le code source de l'application stopcovid est en ligne
https://gitlab.inria.fr/stopcovid19/stopcovid-ios
j'ai essayé de l'installer, mais j'ai l'erreur suivante :
Command PhaseScriptExecution failed with a nonzero exit code. Cela semble provenir d'un script et ça parle de SwiftGen.
J'ai mis a jour les pods mais rien n'y fait.
Vous auriez une idée ?
Merci.

Mots clés:

Réponses

  • PyrohPyroh Membre

    Si tu installe SwiftGen ça fonctionne sans soucis 😉

  • DrakenDraken Membre

    Le principe de l'application est foireux. A part dans les transports en commun, en période de pointe, vous arrive-t-il de rester à moins d'un mètre d'une personne (n'appartenant pas à votre foyer) PENDANT 15 MN ?

    On parle partout d'une distance minimale de 1 m à respecter. Il y a maintenant des marquages au sol dans les boutiques. Un siège sur deux est condamné dans le métro/RER, etc ..

    Même à Auchan la plupart des gens respectent la distance, sauf quelques individus sans gêne. Mais dans ce cas, la proximité physique ne dure que quelques secondes, PAS 15 MINUTES !

    Ce délai me parait complètement exagéré.

  • heliohelio Membre

    Merci ça fonctionne.
    Je voulais parcourir un peu le code et voir comment certaines parties sont gérées.

  • Joanna CarterJoanna Carter Membre, Modérateur

    @Draken a dit :
    Le principe de l'application est foireux.

    En plus, le Bluetooth ne fonctionnera pas sauf si on laisse l'appareil allumé tout le temps. Ce qui déchargerait vite le batterie.

  • LeChatNoirLeChatNoir Membre, Modérateur

    @Joanna Carter a dit :

    @Draken a dit :
    Le principe de l'application est foireux.

    En plus, le Bluetooth ne fonctionnera pas sauf si on laisse l'appareil allumé tout le temps. Ce qui déchargerait vite le batterie.

    Faux. Ça fonctionne bien. Installée depuis le 2 juin, j'ai pas rencontré de soucis. Pas de batterie sur-sollicitée.

  • CéroceCéroce Membre, Modérateur
    4 juin modifié #7

    @Draken a dit :
    Ce délai me parait complètement exagéré.

    J'ai réfléchi à ce que tu as écrit.

    Quelqu'un qui serait porteur du virus va croiser nombre de personnes. Or, à chaque rencontre, on ne sait pas s'il a transmis le virus ou non. Potentiellement, toute personne croisée pourrait alors devenir contaminée. Ça représente vite un paquet de gens!
    Mais on sait aussi que la très grande majorité des gens croisés n'a pas contracté le virus lors de cette rencontre. Si on les comptabilisait tous, ça ferait un taux énorme de faux positifs. Aussi, il faut filtrer; or plus longtemps on reste en présence d'une personne infectée, plus la probabilité de transmission est élevée.

    Le seuil doit être assez haut pour garder un taux de faux positif raisonnable.

  • DrakenDraken Membre

    @Céroce a dit :
    Le seuil doit être assez haut pour garder un taux de faux positif raisonnable.

    S'péce de geek !
    Tu donnes une réponse technique à un problème médical. Pour répondre sérieusement, il faudrais connaître les taux de probabilité de contamination en fonction du temps d'exposition et de la distance. Je doute que statistiquement parlant une exposition de 14mn soit très différence de 15 mn, pourtant l'une est comptabilisé et l'autre non.

    Imaginons le cas d'une vendeuse dans un supermarché, elle est en contact bref avec des centaines, voire des milliers de personnes à la fin de la journée. Pourtant l'application ne tiendra compte d'aucune rencontre .. Heureusement, le personnel des supermarché a des masques et des visières de protection (ouf !).

    Les livreurs a domicile ont des masques, pourtant ils ne sont en contact que qq minutes.

    Quand à la distance .. euh .. prenons deux personnes assises l'une à cote de l'autre, avec un siège d'écart entre les deux. Le smartphone du suspect A est dans sa poche gauche, celui du suspect B dans sa poche gauche.

    Distance de contamination : distance entre les bouches/nez des deux personnes.

    Distance entre les deux téléphones : largeur personne A + écart de sécurité + largeur personne B

    Dans cette configuration, on arrive facilement a dépasser un mètre entre les appareils, même si la distance de contamination est plus faible.

    Bref, tout ça est compliqué. Imposer un seuil binaire absolu à un nuage de probabilité me parait une approche brutale, pas spécialement efficace.

  • muqaddarmuqaddar Administrateur

    Sinon, combien a coûté cette appli (vu le nombre de boîtes qui ont bossé dessus...) ?

  • @muqaddar a dit :
    Sinon, combien a coûté cette appli (vu le nombre de boîtes qui ont bossé dessus...) ?

    Lu sur l'Obs

    L’application de lutte contre le Covid-19 a été développée gratuitement par des chercheurs et partenaires privés. Toutefois, depuis son lancement mardi 2 juin, sa maintenance et son hébergement sont bel et bien facturés, entre 200 000 et 300 000 euros par mois.

  • muqaddarmuqaddar Administrateur

    @devulder a dit :

    @muqaddar a dit :
    Sinon, combien a coûté cette appli (vu le nombre de boîtes qui ont bossé dessus...) ?

    Lu sur l'Obs

    L’application de lutte contre le Covid-19 a été développée gratuitement par des chercheurs et partenaires privés. Toutefois, depuis son lancement mardi 2 juin, sa maintenance et son hébergement sont bel et bien facturés, entre 200 000 et 300 000 euros par mois.

    Merci.
    On peut en louer des serveurs avec 200.000 euros par mois !

  • DrakenDraken Membre
    4 juin modifié #12

    @muqaddar a dit :
    Sinon, combien a coûté cette appli (vu le nombre de boîtes qui ont bossé dessus...) ?

    Gratis ! Tous le monde a travaillé gratuitement pour le développement. Cependant le Ministère a parlé de frais de gestion/maintenance de PLUSIEURS CENTAINES DE MILLIERS D'EUROS MENSUELS !!!

    Je serais curieux d'avoir le détail de ces frais de maintenance. Mais je n'y connais rien en frais de serveurs/hébergement. Muqaddar, à ton avis est-ce un chiffre raisonnable pour un système gérant des dizaines de millions de personnes ou complètement démesuré ?

    EDIT : @devulder, @muqaddar vous avez posté alors que j'étais en train d'écrire mon message. Je viens juste de voir vos réponses.

    Une fourchette de 200.000 à 300.000 € c'est relativement précis. Moi j'imaginais encore pire, sachant que des centaines de milliers d'euros ça commence à 200.000 € pour aller à 999.999 €

    @muqaddar, tu as répondu à ma question, avant même que je ne la pose. La classe !

  • PyrohPyroh Membre

    Ça paraît en effet un peu cher. Ou alors ça tourne sur SAP, fait de l'analytique dans tous les sens et est hébergé directement chez Cédric O qui a été obligé de construire un data-center dans son jardin.

    Après je suis sûr de rien je ne suis pas un des experts ayant contribué à ce nouveau trésor national...

  • CéroceCéroce Membre, Modérateur

    @Draken a dit :smile:
    S'péce de geek !
    Tu donnes une réponse technique à un problème médical.

    J'en suis bien conscient. Mais c'est le postulat de l'application dès le départ: on va apporter une réponse technique à un problème médical. Penser que tout problème peut se résoudre par des solutions techniques est dans l'air du temps.

  • DrakenDraken Membre

    @Pyroh a dit :
    Après je suis sûr de rien je ne suis pas un des experts ayant contribué à ce nouveau trésor national...

    Moi non plus, au grand déplaisir de mon banquier !

  • FKDEVFKDEV Membre

    Les frais mensuels me paraissent énormes aussi.
    J'aimerais bien que les devis et les factures soient open-sources aussi.

    Sans hésiter, même si je ne suis pas un spécialiste en serveurs web, je m'engage à faire pareil pour 50 000€ par mois.

  • muqaddarmuqaddar Administrateur

    @FKDEV a dit :
    Les frais mensuels me paraissent énormes aussi.
    J'aimerais bien que les devis et les factures soient open-sources aussi.

    Sans hésiter, même si je ne suis pas un spécialiste en serveurs web, je m'engage à faire pareil pour 50 000€ par mois.

    Et encore ça laisse 45000 pour les serveurs et 5000 pour payer un mec à temps plein pour gérer l'infrastructure c'est fou.
    Ils ont tout compris: on vous le fait gratis mais on se gave sur la maintenance. ;-)
    Et j'aimerais savoir la durée du contrat de maintenance minimale acceptée.

  • FKDEVFKDEV Membre
    5 juin modifié #18

    Moi non plus je passe rarement plus de 15 minutes à moins d'un mètre de quelqu'un qui n'appartient pas à mon foyer, surtout en ce moment.
    Et il me semble que les gens qui le font volontairement, de manière répétée, ne sont pas dans l'état d'esprit d'installer cette app.

    D'autre part cette app ne peut fonctionner qu'à condition que son utilisation soit étroitement liée aux tests puisque par définition chaque signalement positif correspond au résultat d'un test. Donc il faut que la politique de tests suive.
    L'app est facilement disponible, c'est bien, mais il faudrait que les tests le soient aussi pour optimiser son utilisation.

  • FKDEVFKDEV Membre
    5 juin modifié #19

    @Céroce a dit :

    @Draken a dit :smile:
    S'péce de geek !
    Tu donnes une réponse technique à un problème médical.

    J'en suis bien conscient. Mais c'est le postulat de l'application dès le départ: on va apporter une réponse technique à un problème médical. Penser que tout problème peut se résoudre par des solutions techniques est dans l'air du temps.

    Je ne comprends pas cette phrase "solution technique à un problème médical".
    C'est pas ce que l'on fait depuis des millénaires ?

    Ecraser une plante pour en retirer un jus qui va nous soulager c'est de la technique, non ?
    La médecine est une technique.

    D'abord cette app n'est pas qu'une réponse technique, c'est aussi une réponse politique puisqu'on en parle à l'assemblée.
    Ensuite, tout ce que produit l'homme dans la vie sociale est politique et technique.
    La médecine est politique et technique.
    Où construire les hôpitaux, faire des politiques vaccinales. C'est de la politique.
    Construire un hôpital, développer un vaccin, c'est de la technique.

    Enlever la technique d'un hôpital et il s'effondre, littéralement.

  • CéroceCéroce Membre, Modérateur
    5 juin modifié #20

    @FKDEV a dit :
    Je ne comprends pas cette phrase "solution technique à un problème médical".
    C'est pas ce que l'on fait depuis des millénaires ?

    Je pense que tu as raison dans le sens où la médecine moderne est une pratique essentiellement technique. (Quoiqu'on parle beaucoup de l'écoute des patients, et que pendant des millénaires, la médecine était liée aux religions et croyances).

    Je vais reformuler notre propos. Prenons l'exemple de l'obésité, un problème sociétal qui fait exploser le nombre de diabètes ou maladies cardio-vasculaires. Au final, on va y apporter une réponse médicale — technique — alors que la prévention est plus efficace.

    De fait notre phrase devrait être reformulée en "une solution technique à un problème de santé".

    D'abord cette app n'est pas qu'une réponse technique, c'est aussi une réponse politique puisqu'on en parle à l'assemblée.

    C'est le fond du propos de Draken: la technique est inappropriée; la raison d'être de l'application est politique.

  • DrakenDraken Membre
    5 juin modifié #21

    @Céroce a dit :

    C'est le fond du propos de Draken: la technique est inappropriée; la raison d'être de l'application est politique.

    Euh .. ce n'est pas pas du tout ce que je voulais dire ! Ce n'est pas faux, mais je ne pensais pas à cet aspect en répondant à ton post.

    @FKDEV a dit :
    Je ne comprends pas cette phrase "solution technique à un problème médical".
    C'est pas ce que l'on fait depuis des millénaires ?

    Ecraser une plante pour en retirer un jus qui va nous soulager c'est de la technique, non ?
    La médecine est une technique.

    Oui, mais tu n'administres pas la dose de jus en fonction du seul tube en argile que tu possèdes. Tu calcules la dose en fonction de la gravité de la maladie, de l'âge du patient, c'est ça la pratique médicale ! Et le cas échéant, tu fabriques un nouvel outil, une petit cuillère par exemple, pour doser précisément les quantités. Ça, c'est adapter les outils au problème médical.

    Les propos de Ceroce sur le système actuel :

    J'ai réfléchi à ce que tu as écrit.

    Quelqu'un qui serait porteur du virus va croiser nombre de personnes. Or, à chaque rencontre, on ne sait pas s'il a transmis le virus ou non. Potentiellement, toute personne croisée pourrait alors devenir contaminée. Ça représente vite un paquet de gens!
    Mais on sait aussi que la très grande majorité des gens croisés n'a pas contracté le virus lors de cette rencontre. Si on les comptabilisait tous, ça ferait un taux énorme de faux positifs. Aussi, il faut filtrer; or plus longtemps on reste en présence d'une personne infectée, plus la probabilité de transmission est élevée.

    Le seuil doit être assez haut pour garder un taux de faux positif raisonnable.

    Pour moi, ça c'est adapter le problème médical à un outil technique ! Et c'est Mal !

  • LeChatNoirLeChatNoir Membre, Modérateur
    J’ai vu un article sur le canard qui dit que StopCovid utilise le système capcha de Google. Et que donc google est capable d’identifier tous ceux qui utilisent StopCovid.

    Vous en pensez quoi ?
  • heliohelio Membre

    Dans le code source il y a effectivement l'utilisation de ReCaptcha, je ne savais pas que cela provenait de Google.

  • LeChatNoirLeChatNoir Membre, Modérateur

    Ben ça alors, c'est étrange car Google eux même invitent les webmaster a indiquer l'utilisation de capcha pour respecter le RGPD. Personne n'en fait mention dans StopCovid...

    Or, si je comprends bien, Re-Capcha choppe ton historique de cookies Google sur 6 mois entre autres contrôles. Autant dire qu'ils savent donc qui tu es.

    Je ne comprends pas pourquoi utiliser Re-Capcha dans leur code puisque ce sont des applications forcément identifiées.

  • PyrohPyroh Membre

    @LeChatNoir a dit :
    Je ne comprends pas pourquoi utiliser Re-Capcha dans leur code puisque ce sont des applications forcément identifiées.

    Parce que depuis le début le principal intérêt de se passer de la solution de CT de Apple et Google n'est qu'une réponse politique. D'une part pour montrer aux GAFA qu'on s'en tire très bien sans eux (mouarf) et que si ils paient pas leur impôts on va se passer complètement d'eux ! (J'ai pas dis que c'était crédible).
    Ensuite montrer au peuple que le gouvernement est fort, qu'il met en place la vraie souveraineté numérique de la France. Certain y croirons sauf ceux qui ont le background pour comprendre qu'on les enfume. Pas ceux qui croient que c'est Big Brother qui étend un peu plus ses tentacules en plus de ses vaccins à la 5G. Ne parlons pas de ceux qui n'ont pas de smartphone et qui s'en tapent royalement.
    Et finalement faire travailler les copains avec qui on a usé les bancs de l'ENA, de Science PO ou autre HEC..

    Est-ce que tu vois de la place pour la cohérence de la solution technique là dedans ?

  • DrakenDraken Membre

    > @Pyroh a dit :

    Est-ce que tu vois de la place pour la cohérence de la solution technique là dedans ?

    Covfefe !

  • LeChatNoirLeChatNoir Membre, Modérateur

    Je peux comprendre qu'ils ne souhaitent pas utiliser les API des GAFAs et il faut reconnaitre qu'ils y sont parvenus. Mais Re-Capcha, je comprends pas bien du coup...

  • DrakenDraken Membre

    @LeChatNoir a dit :
    Je peux comprendre qu'ils ne souhaitent pas utiliser les API des GAFAs et il faut reconnaitre qu'ils y sont parvenus. Mais Re-Capcha, je comprends pas bien du coup...

    Tu devrais écrire un mail résumant tout ça, avec des explications précises (destinés à de noobs) et l'envoyer à plusieurs revues, comme LePoint, ou MacG. Par que franchement, c'est vraiment du n'importe quoi cette histoire ! Surtout à 300.000 € par mois !!

  • DrakenDraken Membre

    @Joanna Carter a dit :

    En plus, le Bluetooth ne fonctionnera pas sauf si on laisse l'appareil allumé tout le temps. Ce qui déchargerait vite le batterie.

    Si j'ai bien compris les explications, l'astuce trouvé par les développeurs pour avoir un Bluetooh fonctionnant en permanence sans avoir un Device iOS allumé tout le temps, c'est de le "réveiller" grâce aux notifications de l'application StopCovid tournant sur les smartphones Android situés à proximité.

    Dans les transports en commun, là où les possibilités de contact, il y a toujours (statistiquement parlant) un utilisateur d'Android qui vas rallumer le Bluetooth des devices iOS. Je ne sais pas comment c'est possible techniquement, mais c'est l'explication qui a été présenté.

  • DrakenDraken Membre

    Et paf, nous ne sommes pas les seuls à se poser des questions sur le coût exorbitant de "maintenance" de l'application.

    Le parquet enquête sur le sujet. Il semble notamment que la gratuité du développement soit une astuce, pour passer outre à la législation sur les appels d'offres publics.

    https://www.20minutes.fr/societe/2797463-20200611-stopcovid-anticor-alerte-parquet-soupcons-favoritisme

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.