Ecologie de comptoir

décembre 2019 modifié dans Coin canapé & détente #1
Cette discussion a été créée à partir de réponses séparées de : Mac Pro.
«134

Réponses

  • FKDEVFKDEV Membre
    décembre 2019 modifié #2

    @Pyroh a dit :
    Depuis l'annonce les gens qui connaissent mon exclusivité pour Apple n'arrêtent pas de m'emmerder en disant qu'il se foutent vraiment de la gueule du monde, une machine à un tel prix, 'prennent les gens pour des cons, etc...

    Il y a toujours un fond anti-geek dans la société.

    Il a acheté une 308 GTI avec laquelle il n'a pas le droit de dépasser le 130 km/h : il aime bien les belles mécaniques.
    Il a acheté un VTT à 5000€ qu'il utilise que 30 dimanches par an : c'est un passionné de sport.
    Il a acheté un iPhone à 1300€ qu'il utilise constamment : c'est un fanboy d'Apple.

  • Oui je suis d'accord avec toi @FKDEV tu peux aussi rajouter ceux qui achètent du Festool pour faire leur découpes de lambris alors que du Bosch vert aurait suffit.

    Mais là c'est différent, personne n'a l'utilité d'un nouveau Mac Pro pour son loisir, c'est une machine professionnelle, c'est aussi stupide de l'acheter que d'acheter un rack ventilé IBM pour y mettre une dizaine de blades et taper le tout dans la pièce à l'étage qui sert de bureau. Cette machine n'aurait jamais du apparaître ailleurs que dans la presse spécialisée, c'est un autre segment, c'est réellement pour travailler.

    On dirait que je râle mais on m'a vraiment pété les burnes avec ce Mac Pro, je n'ai rien contre cette machine que je trouve très aboutie et qui complète bien la gamme pro de chez Apple avec le MBP 16" et l'iMac Pro.

  • @muqaddar a dit :
    C'est vrai mais on peu choisir une voiture neuve pour le même prix. ;-)
    Plus sérieusement, qui ne rêverait pas de rentrer dans son bureau et de le voir installé pour commencer sa journée de taf ?

    Moi je ne rêverait pas de rentrer ........ etc. Je n'ai plus de bureau, je suis à la retraite depuis le 1er janvier 2004 et bien content de ne pas rêver d'un truc pareil. Je ne suis pas un écologiste fou, mais j'ai appris que le numérique n'est pas loin, au niveau mondial, de concurrencer les voitures en ce qui concerne les émissions de CO2.

  • @tablier
    Moi je ne rêverait pas de rentrer ........ etc. Je n'ai plus de bureau, je suis à la retraite depuis le 1er janvier 2004 et bien content de ne pas rêver d'un truc pareil. Je ne suis pas un écologiste fou, mais j'ai appris que le numérique n'est pas loin, au niveau mondial, de concurrencer les voitures en ce qui concerne les émissions de CO2.

    Le CO2 c’est la vie. C’est grâce au CO2 que les plantes se développent et produisent du di-oxygène.
    Les maraîchers souffle du CO2 dans leurs serres afin de favoriser la croissance des plantes.
    Vive le CO2
    Vive le numérique

  • @Rocou a dit :

    Le CO2 c’est la vie. C’est grâce au CO2 que les plantes se développent et produisent du di-oxygène.
    Les maraîchers souffle du CO2 dans leurs serres afin de favoriser la croissance des plantes.
    Vive le CO2
    Vive le numérique

    Tu dis ça parce que tu es loved (oui, je parle le d'jeun) du bitcoin, et que cette monnaie consomme une bonne partie de la consommation énergétique numérique mondiale.

  • Hahaha, quel provocateur ce @Draken :)

    Bon pour ceux que cela intéresse, cette histoire de consommation a été maintes fois debunkée. La consommation du réseau Bitcoin est absolument dérisoire par rapport à celle du réseau bancaire (pour un même volume de transactions).
    Par ailleurs, les fermes de minage sont pour la plupart installée près de source de production hydraulique d'électricité et permettent un meilleur pilotage de la production.

    NB: la consommation du réseau bancaire a été dénoncé par Oxfam récemment. Bien sûr cette dénonciation est idéologique (les banques ennemies de l'extrême gauche) mais il n'en reste pas moins que les attaques contre la consommation du réseau Bitcoin sont contre productives.

    Bon pour en revenir au Mac Pro, y-en-a-t'il parmi vous qui, en ayant les moyens, renoncerait au Mac Pro pour des raisons de consommation électrique? J'ai été voir ses caractéristiques, je n'ai pas trouvé ce qu'il consommait. On connait juste la capacité de l'alimentation (1400 watts).

  • muqaddarmuqaddar Administrateur

    @tablier a dit :

    @muqaddar a dit :
    C'est vrai mais on peu choisir une voiture neuve pour le même prix. ;-)
    Plus sérieusement, qui ne rêverait pas de rentrer dans son bureau et de le voir installé pour commencer sa journée de taf ?

    Moi je ne rêverait pas de rentrer ........ etc. Je n'ai plus de bureau, je suis à la retraite depuis le 1er janvier 2004 et bien content de ne pas rêver d'un truc pareil. Je ne suis pas un écologiste fou, mais j'ai appris que le numérique n'est pas loin, au niveau mondial, de concurrencer les voitures en ce qui concerne les émissions de CO2.

    Ah bon, il me semblait que le numérique représentait 3%... enfin, ça dépend de quoi on parle.
    Tout ce qui utilse des 0 et des 1 sur la planète ? Uniquement les datacenters ?

    Après, bon, le débat est infaisable niveau écologie.
    4 iMac consomment-ils plus que 1 Mac Pro ? Combien de ressources eau, éléctricité pour faire 4 iMac face à un Mac Pro ? Et si le Mac Pro, tu le gardes 10 ans...etc.

  • Je ne citais pas tel ou tel réseau, je citais l'émission mondial de CO2 due à l'ensemble des objets numériques. Nos ordinateurs, tous les réseaux, les fermes de serveurs ..... etc qui en général restent actifs très très longtemps voir en permanence chaque jour. Voir l'analyse effectuée par le Shift Project qui n'est pas une association !

  • muqaddarmuqaddar Administrateur

    Bon pour en revenir au Mac Pro, y-en-a-t'il parmi vous qui, en ayant les moyens, renoncerait au Mac Pro pour des raisons de consommation électrique? J'ai été voir ses caractéristiques, je n'ai pas trouvé ce qu'il consommait. On connait juste la capacité de l'alimentation (1400 watts).

    On peut être écolo et avoir envie d'avoir une belle machine pour travailler, compiler plus vite, travailler plus vite, et sur un écran plus grand et plus confortable. Enfin tu l'achéterais en tant que pro, pas en tant que Amateur qui sait pas quoi faire de ses sous.
    Je pense qu'il y a des choses bcp plus critiquables niveau consommation sur la planète...

  • PyrohPyroh Membre
    décembre 2019 modifié #11
    > @muqaddar a dit :
    > Je pense qu'il y a des choses bcp plus critiquables niveau consommation sur la planète...
    >

    Genre SUV et autres 4x4 quand en on a pas réellement besoin ?
  • muqaddarmuqaddar Administrateur

    @Pyroh a dit :
    > @muqaddar a dit :
    > Je pense qu'il y a des choses bcp plus critiquables niveau consommation sur la planète...
    >

    Genre SUV et autres 4x4 quand en on a pas réellement besoin ?

    Encore un SUV, on peut aimer conduire + haut...
    Genre du tunning par exemple ! ;-)

  • @muqaddar a dit :
    Après, bon, le débat est infaisable niveau écologie.
    4 iMac consomment-ils plus que 1 Mac Pro ? Combien de ressources eau, éléctricité pour faire 4 iMac face à un Mac Pro ? Et si le Mac Pro, tu le gardes 10 ans...etc.

    Exact... Si le nouveau MacPro est aussi extensible que celui de 2010, il risque de trôner sur certains bureaux pendant plus d'une décennie. Mais bon, j'imagine ceux qui ont les moyens de se le payer, ne sont pas des modèles de sobriété matérielle, et qu'il risque de le gaver de toutes les nouveautés disponibles pour encore plus de puissance. Ce serait d'ailleurs intéressant de faire le bilan comparé entre par exemple plusieurs iMac, et un Mac Pro dont on renouvelle régulièrement les appendices pour le tenir à jour.

    @Rocou a dit :
    Par ailleurs, les fermes de minage sont pour la plupart installée près de source de production hydraulique d'électricité et permettent un meilleur pilotage de la production.

    Pour le coup, j'ai appris que certaines centrales hydrauliques (environ 20% d'entre elles) produisent plus de gaz nocifs pour le climat qu'une centrale à charbon à rendement électrique comparable (production de méthane [surtout], CO2 et protoxyde d'azote, par décomposition en eau profonde et limitée en oxygène). La plupart sont plus émettrices pendant les 20 à 30 premières années de leurs existences (ça se tasse progressivement après)... Mais pour environ 10% d'entre elles (particulièrement dans les pays chauds comme l'Inde), ça va au-delà de 200 ans...

  • Attention à ne pas s'ériger en censeur omniscient. Qui sait ce qui est utile à autrui? Il serait bien prétentieux de l'affirmer.
    Secondo, attention également à ne pas tout voir par le prisme de "l'utilité" car on vite fait de dériver vers une tyrannie en décrétant qu'il faut supprimer tout ce "qui n'est pas utile".

    Par ailleurs, quand bien même j'achèterais un Mac Pro pour le plaisir*, je ne vois pas ce qui donne le droit à autrui de juger mon achat et pire, de le condamner. Horreur!
    Le prétexte écologiste ne doit pas permettre d'assujettir autrui.

    *Hélas, ce n'est qu'un rêve...

  • RocouRocou Membre
    décembre 2019 modifié #15

    @klog a dit :

    Pour le coup, j'ai appris que certaines centrales hydrauliques (environ 20% d'entre elles) produisent plus de gaz nocifs pour le climat qu'une centrale à charbon à rendement électrique comparable (production de méthane [surtout], CO2 et protoxyde d'azote, par décomposition en eau profonde et limitée en oxygène). La plupart sont plus émettrices pendant les 20 à 30 premières années de leurs existences (ça se tasse progressivement après)... Mais pour environ 10% d'entre elles (particulièrement dans les pays chauds comme l'Inde), ça va au-delà de 200 ans...

    Ça alors! Cela m'intéresse beaucoup, aurais-tu un lien (scientifique) sur ce sujet?
    C'est quoi qui émet? La production de béton pour le barrage? Car je ne vois pas par quelle magie la production d'électricité serait émettrice.

  • DrakenDraken Membre
    décembre 2019 modifié #16

    @Rocou a dit :

    Ça alors! Cela m'intéresse beaucoup, aurais-tu un lien (scientifique) sur ce sujet?
    C'est quoi qui émet? La production de béton pour le barrage? Car je ne vois pas par quelle magie la production d'électricité serait émettrice.

    La vase et la décomposition des matières organiques bloquées par la retenue d’eau. J’ai lu un article récent sur le sujet, il y a 2 ou 3 semaines.

  • Ha ok, cependant s'il y a décomposition c'est qu'il y a également génération de matières organiques (donc décomposition du CO2 en carbone et di-oxygène). Je file me renseigner.

    Hé bé, on est loin du Mac Pro. Hélas on va toujours y rester bien loin, de toutes les façons :smile:

  • @Rocou a dit :
    Ça alors! Cela m'intéresse beaucoup, aurais-tu un lien (scientifique) sur ce sujet?

    L'article de vulgarisation : https://futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-emissions-gaz-effet-serre-certains-barrages-sont-pires-centrales-charbon-64636/
    La source est payante (https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/acs.est.9b05083)

  • Bon, pour les 4x4 et les SUV, j'ai une maison au dessus de 1000 m d'altitude et ces voitures restent une certaine sécurité quand on sait les conduire sur la neige ou la glace. J'ai quand même changé mon 4x4 de 16 ans et 12 litres au 100 km par un SUV/4x4 donné pour 5 à 6 litres au 100 km. Et je constate un vrai mieux à la pompe. Par contre en hiver, monter en montagne exige d'être équipé correctement.

  • tabliertablier Membre
    décembre 2019 modifié #20

    Pour les barrages, j'ai un peu des doutes ! C'est peut être vrai, mais il n'y a aucun chiffre. Et quel est l'article scientifique primaire car cet article est une re-sucée de l'article original. L'article primaire a-t-il été relu par un comité scientifique ? Ensuite quelle est l'émission mondiale des barrages en gramme de CO2 par Kwh produit ? Pour info les valeurs de CO2 émis, admises par la collectivité scientifique sont: Charbon 800g, gaz 400 à 480g, Nucléaire 6 à 7g, éoliennes environ 12g, et les barrages sont en-dessous du nucléaire. Pour les éoliennes, 12g c'est quand il y a du vent suffisant. Quand il n'y a pas de vent, les espagnols utilisent du gaz et les allemands du charbon !!!! Si vous voulez des informations fiables lisez les rapports du GIEC et de UNSCEAR qui sont des organismes des nations unis qui collationnent les rapports scientifiques du monde entier.

  • klogklog Membre
    décembre 2019 modifié #21

    @tablier a dit :
    Pour les barrages, j'ai un peu des doutes ! C'est peut être vrai, mais il n'y a aucun chiffre. Et quel est l'article scientifique primaire car cet article est une re-sucée de l'article original.

    C'est un article de vulgarisation, donc il décrypte logiquement l'article source... Il y a des chiffres (et même des courbes ;)). Je t'ai mis le lien de l'article source, mais la revue scientifique Environmental Science & Technology (membre de l'éminent ACS) est payante.

    @tablier a dit :
    L'article primaire a-t-il été relu par un comité scientifique ?

    Oui... Voilà le board : https://pubs.acs.org/page/esthag/editors.html

    @tablier a dit :
    Ensuite quelle est l'émission mondiale des barrages en gramme de CO2 par Kwh produit ?

    Comme le dit très bien l'article, ce n'est pas le CO2 le problème, mais le CH4 (méthane), dont l'impact sur l'effet de serre est 25 fois celui du CO2.

    L'article source ne dit pas qu'il faut laisser tomber l'hydroélectrique dont le bilan est globalement bon, mais qu'il est important de choisir soigneusement les emplacements et de tenir compte des paramètres induits (profondeur, température, ratio surface / électricité). La plupart des barrages d'Europe de l'ouest ont un impact nul, alors que, par exemple, les barrages d'Afrique de l'ouest sont très émissifs.
    Et justement, les mégas projets à venir se concentrent dans des pays où la production de méthane sera la plus grande (Asie du sud et Inde, ...)

  • muqaddarmuqaddar Administrateur

    Nucléaire 6 à 7g

    Cela inclut l'extraction en Afrique ou ailleurs, le transport maritime, le transport du combustible vers les centrales, le fonctionnement des centrales, le transport des déchets vers la Hague, le fonctionnement de la Hague, puis le transport des déchets pour être entérées... et bien sûr le démantellement futur des centrales ? ;-) (et je parle pas des coûts anexes...)

  • tabliertablier Membre
    décembre 2019 modifié #23

    Exact, je me suis planté entre CO2 et CH4 et le CH4 est bien plus mauvais pour l'effet de serre. Par contre, et ce n'est pas le sujet ici, le CO2 est un oxyde extrêmement stable qui restera très très longtemps dans l'atmosphère ce qui n'est pas le cas du méthane. klog, Merci pour le Board.
    muqaddar -> oui, cela inclut la totalité des émissions de la construction au démantellement divisé par la totalité des kwh produits. Lire les rapports du GIEC sur le sujet. je sais, c'est perturbant pour ceux qui veulent absolument des éoliennes et des panneaux solaires !!
    Pour ces deux modes de production d'électricité, la France à dépensé ces dix dernières années 120 millards d'euros et vient de valider une dépense de 25 milliards supplémentaire pour l'éolien offshore. Il faut savoir que cette dépense fastueuse n'a eu aucun effet (zéro) sur nos émission de gaz à effet de serre qui en France sont produits essentiellement par l'utilisation d'énergies fossiles dans les transports, les chauffages, les cimenteries, l'agriculture .. etc, mais pas par la production et l'utilisation d'électricité. Il existe des tas de rapports scientifiques sur le sujet ainsi que sur les réalités des problèmes du nucléaire.

  • Après lecture de l'article, ce "problème" de méthane me semble être un gros bullshit pour plusieurs raisons:
    1- une fois les végétaux décomposés, il n'y a plus rien à décomposer.
    2- la décomposition des végétaux est un phénomène inévitable, que les végétaux soient hors d'eau ou dans l'eau.
    Que la décomposition aille plus vite dans l'eau, faute d'oxygène ne change rien (cf point 1)
    3- Si on considère que les végétaux marins (algues) sont responsables de dégagements importants de méthane, alors quelle différence y-a-t-il entre un lac naturel et un réservoir de barrage? Faudrait-il assécher tous les lacs?

    La conclusion de l'article semble être de limiter le nombre de barrages (donc de réservoirs émetteurs) dans les zones chaudes plus génératrices de méthane.

    Je vais creuser mais vu le parti pris de l'article pour l'éolien, je me demande si l'article ne fait pas partie de cette grande guerre de propagande que se livrent les promoteurs d'énergie dans le monde.

  • @Rocou a dit :
    Après lecture de l'article, ce "problème" de méthane me semble être un gros bullshit pour plusieurs raisons:
    1- une fois les végétaux décomposés, il n'y a plus rien à décomposer.

    D'après l'article (voir les courbes) le processus décroit et dure une vingtaine d'années dans la plupart des cas. Beaucoup plus longtemps dans certains cas aux conditions idéales.

    2- la décomposition des végétaux est un phénomène inévitable, que les végétaux soient hors d'eau ou dans l'eau.
    Que la décomposition aille plus vite dans l'eau, faute d'oxygène ne change rien (cf point 1)

    Le méthane est connu pour être produit par des micro-organismes en milieu anaérobies... C'est exactement ce qui se passe dans une centrale de méthanisation. Et c'est pour cela que la profondeur de la retenue d'eau joue un rôle important.

    3- Si on considère que les végétaux marins (algues) sont responsables de dégagements importants de méthane, alors quelle différence y-a-t-il entre un lac naturel et un réservoir de barrage? Faudrait-il assécher tous les lacs?

    Ce ne sont pas les algues qui produisent le méthane... Mais la décomposition des végétaux engloutis. J'imagine qu'un lac artificiel doit souffrir des mêmes problématiques. Un lac naturel a décomposé ses fonds engloutis depuis belle lurette.

    Je vais creuser mais vu le parti pris de l'article pour l'éolien, je me demande si l'article ne fait pas partie de cette grande guerre de propagande que se livrent les promoteurs d'énergie dans le monde.

    C'est possible, mais l'article semble cohérent. Ils soulignent bien que le phénomène de production de méthane est connu depuis très longtemps, mais les relevés et mesures qu'ils ont faits sur 1400 barrages à travers le monde montrent qu'il a été sous-évalué.

  • Oui, j'ai bien vu qu'il y avait un parti pris très net pour l'éolien ! Les exemples de l'Espagne et de l'Allemagne n'ont pas frappé nos politiques qui ont absolument besoin des voix des "écolos" pour être élus !!!! Pour rigoler, jetez un oeil sur cet extrait d'une enquête du Sénat: [

  • @klog a dit :

    3- Si on considère que les végétaux marins (algues) sont responsables de dégagements importants de méthane, alors quelle différence y-a-t-il entre un lac naturel et un réservoir de barrage? Faudrait-il assécher tous les lacs?

    Ce ne sont pas les algues qui produisent le méthane... Mais la décomposition des végétaux engloutis. J'imagine qu'un lac artificiel doit souffrir des mêmes problématiques. Un lac naturel a décomposé ses fonds engloutis depuis belle lurette.

    Tu confirmes ce que j'écrivais: une fois que tout est décomposé, il n'y a plus de méthane à rejeter.
    Cet article est donc du pur bullshit car les végétaux d'une forêt, par exemple se décomposent sans cesse et rejettent du méthane en permanence. Les végétaux engloutis se décomposent, rejette du méthane et une fois que tous les végétaux sont décomposés, le réservoir ne rejette plus rien du tout.

    Je résume:

    • Pas de réservoir, les végétaux naissent, meurent, se décomposent et ainsi de suite
    • Réservoir : les végétaux engloutis se décomposent et c'est terminé.

    Par conséquent, mieux vaut un réservoir qu'une zone naturelle quant aux rejets de méthane.

  • @tablier a dit :
    Oui, j'ai bien vu qu'il y avait un parti pris très net pour l'éolien ! Les exemples de l'Espagne et de l'Allemagne n'ont pas frappé nos politiques

    Oui, l'éolien est une catastrophe à tout point de vue:

    • Une catastrophe écologique (support béton enterré, oiseaux tués, vue, surface perdue (inconstructible 500 m autour en raison du bruit)
    • Une catastrophe économique (performance médiocre, non pilotable)
    • Les éoliennes off shore, outre leur coût exorbitant ont une durée de vie réduite.

    L'exemple allemand est édifiant, c'est incroyable que les politiques français n'en tiennent pas compte:

    • Coût de électricité doublé
    • Nouvelles centrales au charbon pour pallier l'absence de vent
  • L'exemple allemand est édifiant, c'est incroyable que les politiques français n'en tiennent pas compte:

    Non c'est normal, on est meilleur que tout les autres... ;)

  • klogklog Membre
    décembre 2019 modifié #30

    @Rocou a dit :
    Tu confirmes ce que j'écrivais: une fois que tout est décomposé, il n'y a plus de méthane à rejeter.
    Cet article est donc du pur bullshit

    Houla... :D
    L'étude source porte sur des mesures réelles sur 1473 barrages. Elle ne fait que relater les taux mesurés. Les valeurs sont peut-être truquées (elles peuvent toujours l'être), mais c'est quand même peu probable.

    @Rocou a dit :
    car les végétaux d'une forêt, par exemple se décomposent sans cesse et rejettent du méthane en permanence. Les végétaux engloutis se décomposent, rejette du méthane et une fois que tous les végétaux sont décomposés, le réservoir ne rejette plus rien du tout.

    Je crois que c'est là que tu te trompes : sauf erreur, seule la décomposition anaérobie est productrice de méthane. Par opposition au compostage, qui est une réaction aérobie et ne produit pas de méthane (ou très peu)... Les usines de méthanisation fonctionnent en milieu dépourvu d'oxygène. La décomposition en forêt s'apparente à du compostage (production d'humus) et non à de la méthanisation. Et en eau modérément profonde, on est en milieu anaérobies, donc production de méthane.

  • muqaddarmuqaddar Administrateur

    @Rocou a dit :

    @tablier a dit :
    Oui, j'ai bien vu qu'il y avait un parti pris très net pour l'éolien ! Les exemples de l'Espagne et de l'Allemagne n'ont pas frappé nos politiques

    Oui, l'éolien est une catastrophe à tout point de vue:

    • Une catastrophe écologique (support béton enterré, oiseaux tués, vue, surface perdue (inconstructible 500 m autour en raison du bruit)
    • Une catastrophe économique (performance médiocre, non pilotable)
    • Les éoliennes off shore, outre leur coût exorbitant ont une durée de vie réduite.

    L'exemple allemand est édifiant, c'est incroyable que les politiques français n'en tiennent pas compte:

    • Coût de électricité doublé
    • Nouvelles centrales au charbon pour pallier l'absence de vent

    Moi je dis, une bonne centrale nucléaire qui nous pète à la gueule ! Y'a que ça de vrai !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.